Accueil Actualités Coronavirus COVID-19 : Comment y faire face en tant que commerçant ?

Coronavirus COVID-19 : Comment y faire face en tant que commerçant ?

par Arthur

Face à l’épidémie du Coronavirus COVID-19, l’économie se retrouve particulièrement essoufflée. Les commerces de proximité en font les frais et je tiens à vous adresser tout mon soutien à travers cet article. Voici quelques informations et conseils pour faire face à cette crise du COVID-19 en tant que commerçant.

devanture de commerce fermée

Point sur la situation

Depuis le 17 mars 2020, le gouvernement a mis en place des mesures drastiques pour faire face au COVID-19. Un confinement quasi-total a été instauré afin de « lisser la courbe » et ainsi d’éviter la surcharge des hôpitaux. Le but de cette manœuvre est de retarder le pic de l’épidémie au maximum afin de pouvoir soigner toutes les personnes atteintes. A son annonce, les français se sont alors rués en magasin afin de faire leurs courses. Cette panique a d’ailleurs laissé de nombreux rayons vides, et tout ce phénomène a permis à la grande distribution de vendre beaucoup. Vraiment beaucoup. Au grand dam des petits commerçants qui ont été pour la plupart contraints de fermer en raison de leur aspect « non vital ».

Votre commerce est resté ouvert

C’est le cas des buralistes, des pharmacies, des boulangeries, boucheries, poissonneries (les commerces alimentaires en gros), mais aussi des réparateurs (auto/électronique) et des opticiens selon certaines règles. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la liste complète sur cet arrêté. Pour le coup si vous êtes propriétaire d’un de ces commerces, vous avez de la chance moi je vous le dis. Car les personnes habitant proche de votre établissement préféreront souvent venir chez vous même s’ils sont habitués au Leclerc du secteur. En effet ce dernier risquerait d’être plus peuplé. Sympa non ?

Les aides financières

Nous sommes en guerre comme dirait un vieil ami (qui possède apparemment une terrasse à l’Elysée exposée plein Sud). L’état a ainsi mis en place un plan d’aide aux entreprises face à ce cas de forces majeures, et c’est une très bonne chose. La liste complète des mesures de soutien aux entreprises et les contacts associés sont disponibles. En voici les grandes lignes :

  • Reporter le paiement de ses charges sociales, impôts directs sans pénalité.
  • Dans certains cas, des remises d’impôts directs seront accordées (après examen de la demande)
  • Report des factures d’eau, de gaz, d’électricité et de loyers pour les petites entreprises les plus en difficultés.
  • Toucher un montant du fond de solidarité pour les TPE, indépendants et micro-entreprises des secteurs les plus atteints.
  • Se voir facilité l’accord d’un prêt, ou la renégociation d’un crédit
  • Le droit au chômage partiel pour ses salariés sur demande selon le délais de 30 jours.
  • Bénéficier d’un accompagnement gratuit du Médiateur des entreprises en cas de conflit avec des clients ou fournisseurs.
  • Eviter les pénalités de retard dans les marchés publics d’Etat et des collectivités locales

Des mesures à respecter

Pour rappel, ou si vous sortez actuellement de votre bunker (ou d’une grotte, au choix) après plusieurs mois, le Coronavirus se transmet par inhalation du virus sous forme de gouttelettes. Celles-ci sont généralement émises par la toux, les éternuements mais également tout au long d’une conversation. Les mains sont les parties du corps les plus dangereuses car elles peuvent rentrer facilement en contact avec des objets ou surfaces contaminées. Ces mains ensuite portées au visage nous contaminent lorsqu’elles atteignent la bouche, les yeux ou le nez. C’est pourquoi il est préconisé de se laver très régulièrement les mains.

Pour la sécurité de votre personnel et de vos clients, il est important de mettre en place des mesures sanitaires pour limiter l’épidémie.

Le port du masque pour tous a été récemment préconisé d’après plusieurs études. Au début de l’épidémie, il était dit que le fait de porter un masque n’empêchait pas d’être contaminé du virus, mais simplement de le transmettre. C’était et est toujours vrai selon beaucoup d’experts. Mais porté par tout le monde, alors dans ce cas la contagion serait largement limitée. Cela évite la transmission de gouttelettes entre les individus et lutte contre le COVID-19.  D’ailleurs si vous avez un ami ou un neveu qui possède une imprimante 3D, c’est le moment de l’appeler et de lui demander quelques visières anti-coronavirus pour vos salariés.

Le port des gants est déjà plus discutable. En effet, les gants protègeront vos mains du virus, cependant en se touchant le visage avec des gants, le problème reste le même ! Néanmoins pour remettre les produits en rayon, il est important d’en porter. Cependant pensez bien à sensibiliser vos employés sur le sujet. Les travailleurs en cette période sont de vrais héros pour la population, car ils font partie des premiers exposés, alors protégez les. Vos clients seront d’ailleurs bien plus rassurés en voyant vos employés et caissiers avec un masque et des gants, et cela limitera la transmission du virus.

Plusieurs experts recommandent également la circulation en sens unique dans les rayons (si votre commerce le permet). Cela permet d’éviter les croisements.

Il est très important de sensibiliser vos clients aux distances de sécurité à respecter, notamment en caisse. 1m de distance est vraiment le minimum. Vous pouvez par exemple coller des autocollants de signalétique ou du scotch en tant que marquage au sol.

Désinfecter régulièrement votre caisse, le matériel et toutes les zones sensibles. Pour cela, l’idéal est d’utiliser de l’eau de Javel, une solution à base d’alcool, ou un produit désinfectant validé par la norme EN 14476 (Recommandé par l’institut pasteur de Lille. Je vous évite de chercher sur Google, cela veut dire « virucide »). Encore une fois, cette mesure sécuritaire pour vous et vos clients sera très appréciée par ces derniers.

N’oubliez pas Internet

Enfin, il est important d’avertir vos clients sur internet de votre ouverture, mais surtout d’une éventuelle modification de vos horaires. Pour cela vous pouvez créer ou mettre à jour votre page Google My Business. Si vous n’en possédez pas, c’est l’occasion d’en créer une ! Rien de pire pour un client devant dans un établissement fermé. Si vous possédez une page Facebook (ou Instagram), créez un post pour informer vos clients. Ne négligez pas la facette d’internet, même en cette période exceptionnelle. (Consultez mon Ebook si vous souhaitez vous lancer sur le web !)

Si vous possédez un site internet type e-commerce, mettez en valeur au maximum les commandes par Internet, par téléphone ou le retrait en magasin ! Vos clients seront ravis de savoir que seuls vos employés ont touché vos articles (avec des gants si vous avez suivi les mesures !) et que votre commande vous attend. De plus, ils réduiront la durée de leur passage en magasin, et vous aurez moins d’affluence. Futé hein ?

Votre commerce a dû fermer

Malheureusement le Coronavirus a eu raison de votre boutique. Vous pouvez profiter de cette période pour relâcher un peu la pression. De toute façon vous n’avez pas vraiment le choix. Vous avez de la chance, en ce moment le beau temps est présent en France, alors accumulez de la vitamine D dans votre jardin ou sur votre balcon, c’est bon pour la santé. Mais vous pouvez également profiter de votre temps libre pour tenter de digitaliser votre commerce de proximité et même assurer quelques ventes ! Je vous assure, cela vous permettra d’augmenter votre trafic en boutique sur le moyen et long terme.

Vous avez un site e-commerce

Quelle chance vous avez. Même si l’activité de La Poste est particulièrement ralentie (livraisons le mercredi, jeudi et vendredi seulement), le service fonctionne toujours ! Alors misez tout sur votre site internet. C’est le moment de gonfler vos ventes sur le Web et de faire grossir votre liste de clients à travers toute la France.

Les services de livraison ou de « dépôt » sont en quelque sorte la parade mise en place par certains commerces.

Profitez de cette période pour vous renseigner une à deux heures par jour sur le SEO (je recommande l’excellent Olivier Andrieu et sa chaîne Abondance). Visitez Youtube pour vous former sur la publicité Facebook ou Google. Ecrivez des articles sur votre site pour attirer du trafic. Bref occupez-vous en apprenant. A la fin du confinement, certains auront leur portefeuille rempli après ce confinement, alors soyez le premier commerce à être visité le 11 mai !

Profitez de votre présence sur Internet

Si vous possédez déjà un système de fidélisation avec une base email de vos clients, pourquoi ne pas lancer une campagne d’information ? Vous pourriez par exemple avertir vos clients de votre service de commande à domicile.

C’est ce qu’a fait l’un des bars que je fréquente régulièrement, et je trouve l’idée géniale. Effectivement, sans ce mail je n’aurais pas été mis au courant de ce service qu’ils assurent, et cela leur permet au moins d’assurer quelques ventes. Le bar est fermé en lui-même mais autorisé à rester ouvert à emporter ou en livraison, donc ils assurent la communication par un service qui lui n’est pas interdit de déplacement : l’email.

Je vous mets une photo de celui-ci, il vient du Beer’s Corner. Oui, la bière c’est de première nécessité.

Et si en tant que propriétaire, vous avez du temps à consacrer mais n’êtes pas très proche d’Internet, pourquoi ne pas consacrer votre temps à vous rendre plus visible sur Internet ?

Apprenez à digitaliser votre entreprise !

Et là pour le coup, vous êtes des petits veinards.

Parce que j’ai justement créé un ebook gratuit qui vous permettra d’apprendre les bases de la digitalisation. Je suis sûr que vous allez apprendre des choses dedans, même si vous êtes déjà présent un minimum sur le web. Et puis vous n’avez pas d’excuse, vous avez du temps alors investissez ce temps pour votre petit commerce en recevant cet ebook sur votre PC, votre téléphone ou votre tablette. Je sais que les gens n’aiment pas perdre leur temps, alors j’ai condensé les informations dans ce guide sur une grosse vingtaine de page. Ce sera rapide à lire, promis.

Vous voudriez augmenter votre chiffre d'affaire grâce à Internet ?Recevez mon guide de 24 pages sur la digitalisation de votre petit commerce

Laisser un commentaire

Recevez mon guide sur la digitalisationCe serait dommage de le laisser passer, il est offert. En plus il pourrait vous aider à augmenter votre chiffre d'affaire.